Article journal La Provence du 18/01/2017

Devinette : quel est le point commun entre Tony Hawk, Dave Mirra et CJ Wellsmore, trois monstres sacrés de la glisse ?

Ils sont tous passés – en skate, BMX et roller – sur le mythique bowl de Marseille. Un site connu dans le monde entier qui demeure, selon les spécialistes, le meilleur spot d’Europe. Au point qu’il se retrouve en décors dans certains incontournables du jeu vidéo comme Tony hawk’s pro skater, justement…

Or, le visage de cette structure est sur le point de changer. Du moins, dans la forme. Car – et que les intégristes du bowl se rassurent – les modules, les courbes, resteront sensiblement les mêmes. “On a été consultés lors d’une réunion avec la Ville, raconte Mike Bonassi, directeur d’AMSCAS, association résolument tournée vers le roller. Il a été décidé de ne pas modifier la structure du bowl“. C’est autour du parc que subviendront les plus grands changements. Avec, en premier lieu, un nouvel espace aménagé avec des tribunes pour accueillir le public. Une petite modification interviendra cependant dans le bowl, au niveau de la “mini”, petite aire de jeu consacrée au street. “Elle va être entièrement revue avec plus de petites courbes qui offriront une prolongation au bowl“, se réjouit Mike Bonassi.

Aussi, le revêtement devrait permettre aux riders de trouver au sol l’aspérité qu’ils souhaitent, grâce “à la résine qui sera directement mélangée dans la coquille, lorsqu’ils couleront la dalle”, explique Justin Fouque, un talentueux biker habitué du bowl.

Le nouveau bowl, dont les travaux devraient se terminer à la mi-mai, conservera ses espaces classiques de glisse avec son trèfle (trois bowls) et le spine. Des espaces aménagés vont être créés, permettant au public d’assister aux contests ou d’accompagner les riders à l’entraînement. Coût des travaux, 590 000 euros financés par la Ville et le Département.

D’un point de vue politique, la réfection du nouveau bowl tombe à point nommé, en cette année capitale pour le sport à Marseille. “Le besoin a été identifié à la demande des utilisateurs, car on a tous un neveu ou un enfant qui nous en parle, sourit Yves Moraine, maire de secteur. La convergence de la bonne volonté du Département et de l’année capitale du sport nous a permis de lancer les travaux cette année“. Pour les élus aussi, le skatepark manquait cruellement de tribunes, “indispensables pour les grands événements“, poursuit le maire des 6-8. Un détail, une cerise sur le gâteau pour ce bowl, “le plus beau du monde, avec vue sur la mer“, argue Yves Moraine, sans doute un poil chauvin.
L’expertise des riders de l’AMSCAS, association culturelle et sportive, axée sur le roller sports (8e)

On va enfin pouvoir accueillir réellement le public

Ils font partie des pratiquants et associations consultés par la Ville pour le futur bowl. Et pour Justin, Thomas, Mike, Chloé, Yuna et Jean-François, membres et amis de l’AMSCAS, association tournée sur le roller sports qui sévit à Marseille depuis 2004, le temps va être long d’ici à la mi-mai et la fin des travaux. “Le bowl a 25 ans. On a souvent rebouché les trous nous-mêmes“, sourit Justin Fouque, un as du BMX. Dans une nouvelle coquille, les riders pourront désormais se laisser glisser sans risquer la mauvaise chute due à l’état du béton. “Et on pourra aussi enfin accueillir le public, avec un vrai espace où s’asseoir“, se réjouit déjà Jean-François Legoff, “l’un des meilleurs Guyanais dans sa discipline, le roller freestyle“, précise le directeur de l’association Mike Bonassi. Un directeur heureux, qui pourra, avec son team, inaugurer le nouveau bowl du 3 au 5 juin prochain à l’occasion du Pro Bowl Contest, organisé par l’AMSCAS et labélisée “Légende” Marseille-Provence 2017.

Plus d’infos sur www.amscas.net

Antoine Marigot

FFRS
FUAJ
CD13
CR-PACA
MP2017
VILLEMARS